Entreprise generale Geneve – Hestia Entreprise generale Geneve – Hestia
 
Evaluer une entreprise générale : mode d’emploi par Philippe Blanc, CEO d’Hestia
15

Posté par  dans News

L’entreprise générale offre au client maître d’ouvrage une garantie de qualité, de prix et de délai. Comment choisir ce précieux partenaire ?

Bâtir est une expérience passionnante, où l’entreprise générale joue le rôle de chef d’orchestre. La bonne conduite du projet dépend d’une gestion experte de l’ensemble des étapes de la construction, mais aussi du savoir-faire des différents corps de métiers. Le choix de l’entreprise générale est donc primordial, car elle pilote les opérations, fait le choix des intervenants, gère le budget, opère les achats et les règlements.

Aussi, pour le client maître d’ouvrage, il est important d’évaluer l’entreprise générale avant de signer :

  1. son expérience
  2. ses réalisations
  3. son chiffre d’affaires
  4. ses garanties financières, sa solvabilité, ses éventuels litiges en cours
  5. sa structure juridique,
  6. son organisation : effectif, localisation, bureaux

En tant qu’entreprise générale, en quoi êtes-vous décisionnaire, en amont du client maître d’ouvrage ?

Le maître d’ouvrage — c’est à dire le client — signe un contrat détaillé avec l’entreprise générale, après entente sur le cahier des charges.

Il existe 2 grands principes de collaboration avec une entreprise générale :

1. le contrat « entreprise générale » :
  • Le maître de l’ouvrage a la responsabilité des mandataires et l’entrepreneur général des entreprises sous-traitantes.
  • Le risque de la planification incombe au maître de l’ouvrage.
  • L’entreprise générale garantit le coût et les délais selon la planification.

L’entrepreneur général a une obligation de résultat, dans le cadre de ce que l’on appelle le contrat d’entreprise.

2. Le contrat « entreprise totale » :
  • L’entrepreneur total a la responsabilité de tous les mandataires et entreprises sous-traitantes.
  • L’entrepreneur total est l’interlocuteur unique du maître de l’ouvrage.
  • L’entrepreneur total est responsable de la planification et de l’exécution.

L’entrepreneur total a une obligation de résultat, dans le cade de ce que l’on appelle le contrat d’entreprise.

Le client maître d’ouvrage peut-il décider des changements en cours de travaux ?

Oui, bien sûr. Il s’agit généralement de plus-values et moins-values, liées à des modifications structurelles et d’équipement.

Lorsque des modifications sont demandées, nous engageons une procédure précise :

  • Séance mensuelle avec le maître de l’ouvrage et/ou ses représentants pour contrôler le suivi des modifications.
  • Les modifications font l’objet d’un avenant.
  • Le prix de l’ouvrage est révisé en fonction des modifications validées.
  • Le planning des travaux est révisé en fonction des modifications validées.

Comment l’entreprise générale choisit-elle ses sous-traitants ?

L’entreprise générale constitue un dossier en trois phases, qui garantit la qualité de ses sous-traitants.

1. Au moment des appels d’offres :
  • Copie de l’assurance RC
  • Attestation de la caisse de compensation (AVS, AI, etc.)
  • Attestation de la Caisse Nationale Accident (SUVA)
  • Attestation de l’OCIRT
  • Registre du Commerce
2. Au moment de la signature du contrat :
  • Demande d’une garantie de bonne exécution à première réquisition établie par une banque ou une assurance de premier ordre
  • Signature des conditions particulières propres au projet
3. Après la signature du contrat :
  • Contrôle des équipements lié à la sécurité
  • Eviter le travail au noir

Quelles sont les garanties financières exigibles par le client maître d’ouvrage vis-à-vis de l’entreprise générale ?

L’entreprise générale transmet au maître d’ouvrage, lors de la signature du contrat une garantie dite « de bonne exécution », qui couvre ce dernier en cas de défaut de l’entreprise générale pendant la durée des travaux. De plus après réception de ceux-ci, elle transmet également au maître d’ouvrage, un garantie appelée « garantie de travaux », valable pendant deux ans voir plus selon contrat.

Ces garanties sont soit bancaires, soit émanant d’une compagnie d’assurance reconnue.

Comment le maître d’ouvrage peut-il évaluer la conformité du travail avec le cahier des charges initial ?

Il faut savoir que l’entreprise générale réalise avec le maître d’ouvrage un contrat d’entreprise, qui lui impose un devoir de résultat.

L’entreprise générale offre une garantie sur les risques d’exécution (défaillance d’un sous-traitant par exemple) et une garantie sur les risques de défaut.

Le maître d’ouvrage, suit également que les paiements soient conformes par rapport à l’avancement du planning et adapte ces derniers en cas de décalage sur le chantier.

Comment Hestia envisage t-elle la relation avec le maître d’ouvrage ?

Rien de grand ne peut être accomplit sans partage de valeurs et respect mutuel.

Chez Hestia, la compétence technique ne s’éloigne jamais de la qualité relationnelle, car si nous avons un devoir de résultat, nous tenons aussi à réunir l’art et la manière !