Entreprise generale Geneve – Hestia Entreprise generale Geneve – Hestia
 
Aperçu du marché du logement en Suisse
30

Posté par  dans News

Alors que le marché de la construction s’est légèrement affaissé au premier trimestre 2013, celui du logement se montre stable en ce début d’année. Les points importants à retenir,
selon Hestia :

  • Dans les trimestres à venir, on devrait assister à une légère croissance du PIB dans un contexte de poursuite de hausse du chômage.
  • La demande de logements a été soutenue ces dernières années en raison, non seulement, de la baisse constante des taux d’intérêt, mais aussi de l’introduction de la libre circulation intégrale des personnes pour les ressortissants de l’UE-17 et des Etats de l’AELE. A la suite de la hausse de la demande, la construction de logements a progressé et dépasse actuellement les 45’000 unités par année.
  • Le taux de logements vacants se maintient légèrement au-dessous de 1%. Les loyers en cours sont actuellement stables, tandis que les prix de l’offre et des transactions ont continué à augmenter dans des proportions variables dans tous les segments.
  • En janvier 2013, pour la première fois depuis trois trimestres, le climat de consommation s’est nettement amélioré: il est remonté à -6 points, soit à un niveau légèrement supérieur à la moyenne historique.
  • Entre 2002 et 2011, la production annuelle de nouveaux logements est passée de quelque 29’000 à un peu plus de 47’000 unités. Les indicateurs avancés, en particulier les plus de 75’000 logements en construction à la fin du troisième tri¬mestre 2012, mais aussi les quasi 44’000 permis de construire délivrés au cours des trois premiers trimestres de l’an passé, donnent à penser que le seuil des 45’000 logements construits sera également dépassé cette année et l’année prochaine.
  • Si, ces dernières semaines, les taux d’intérêt ont légèrement remonté, le taux fixe pour une hypothèque sur dix ans est actuellement d’environ 2,25%, et les taux à court et moyen termes peuvent être jusqu’à près d’un point de pourcentage inférieurs. Pour l’instant, les taux devraient se maintenir à ce bas niveau, du moins à brève échéance.
  • Comme l’année précédente, le taux de vacance s’établissait à 0,94% en Suisse au 1er juin 2012, ce qui représente quelque 39’000 logements vacants. C’est dans les cantons de Soleure et du Jura qu’il est le plus élevé (près de 2%), tandis qu’il est de moins de 0,5% dans les cantons de Genève, de Zoug, dans les deux demi-cantons de Bâle, ainsi que dans l’agglomération lausannoise.
  • Depuis près de treize ans, on observe une hausse plus ou moins continue des prix de l’offre dans tous les segments du marché du logement. La progression des prix devrait se pour¬suivre en raison des taux d’intérêt qui restent bas, et devrait être plus forte pour les logements en propriété que pour les logements locatifs.

Source office fédéral du logement