Entreprise generale Geneve – Hestia Entreprise generale Geneve – Hestia
 
Comité d’administration, comité des sages.
30

Posté par  dans Interviews

Sénèque a dit: “Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va”. C’est vrai, aussi pour l’entreprise.
Hestia se donne les moyens d’une bonne gouvernance, mais aussi d’une réflexion stratégique, grâce à un conseil d’administration compétent et attentif. Rencontre avec Patrick Mage, son président.

En guise de préambule, qui est Patrick Mage ?
Je suis le président du Conseil d’administration d’Hestia depuis sa création. Durant toute ma carrière, j’ai travaillé dans le secteur bancaire, à Genève, notamment dans le financement corporate.

Vous avez ainsi une grande expérience de l’économie genevoise…
… et du monde de l’entreprise. Je me suis principalement concentré sur le tissu économique genevois où j’ai réalisé de nombreuses opérations de crédit pour des PME, des multinationales, des sociétés de négoce et dans le domaine de l’immobilier. J’ai dirigé le siège genevois de la Banque Populaire Suisse avant son intégration par le Crédit Suisse, qui m’a proposé ensuite d’occuper la direction de divers départements.
Aujourd’hui, je suis membre du conseil d’administration de la BCGE et président du comité de contrôle, membre de la Fondation communale immobilière de Lancy et président du Conseil d’administration d’Hestia.

Quel est selon vous le rôle d’un conseil d’administration ?
Une bonne gouvernance, en miroir de la politique d’entreprise. La complémentarité, l’expérience et la diversité des administrateurs sont des richesses à exploiter. C’est le cas du Conseil d’administration d’Hestia, qui présente une valeur ajoutée entrepreneuriale, managériale, juridique.

Et le votre en qualité de président ?
J’organise, coordonne, et conduis les séances du Conseil et veille à leur efficience.
Il faut pour cela observer une certaine rigueur, gage de la bonne tenue des meetings et de la prise en compte des décisions dans le processus opérationnel.
Lors de chaque session, je fais systématiquement le point sur les mesures en cours.

Comment réagissez-vous en cas d’opinions divergentes ?
Je m’en tiens aux intérêts de l’entreprise. Je prends le temps d’écouter, d’analyser les divergences et je conduis la séance vers le consensus, avec la fermeté de circonstance.

Êtes-vous plutôt analytique ou synthétique ?
Mon fonctionnement serait plutôt analytique, mais l’expérience me permet de synthétiser rapidement. Je considère que le réalisme et la logique sont les prérequis de l’ambition. Chez Hestia, nous avons affaire à une équipe opérationnelle de grande qualité, menée par un directeur de valeur, dont la probité et le professionnalisme sont reconnus. C’est une force qui donne la possibilité au Conseil de contribuer activement à l’évolution de l’entreprise.

Quand le conseil se réunit-il ?
Tous les deux mois, avec un ordre du jour préparé dans l’intervalle.

Pour conclure, que pensez-vous d’Hestia ?
C’est une structure bien positionnée sur son marché, qui dispose d’un effectif et d’une organisation parfaitement rodée. Le conseil a beaucoup de plaisir à participer – modestement – à son essor, et nous sommes toujours agréablement surpris par la capacité d’Hestia à mettre en œuvre les décisions prises en amont.
Nous lui souhaitons pleins succès et lui accordons toute notre confiance !